Quelques gouttes de pluie ne pourraient pas empêcher un coureur passionné de faire sa séance d’entraînement. Par ailleurs, courir sous la pluie n’est pas une si mauvaise idée. Cela pourrait même être amusant et agréable. En outre, c’est tout à fait faisable surtout si on est bien équipé et bien préparé. Décidé de s’y lancer ? Découvrez comment rendre votre petite séance de run mouillé encore plus plaisant !

Quelques bonnes raisons pour tenter l’aventure

Pourquoi sortir sous la pluie alors qu’on peut rester bien au chaud chez soi ? Eh bien, il faut avouer que ce n’est pas très tentant surtout quand on est un peu flemmard. Pourtant, on peut voir les choses d’un angle différent. Courir tout en affrontant les intempéries est un bon challenge à relever. C’est une belle aventure qui peut vous procurer une sensation de puissance. Il y a de quoi booster votre estime de soi. Vous pouvez même vous dire : « je suis un super-héro », quoique vous ne soyez pas le seul. Bien d’autres coureurs l’ont fait avant vous ! Evidemment, cette partie de course sous la pluie sera donc bonne pour votre mental.

Mais ce n’est pas tout ! Courir sous la pluie, c’est aussi une aventure ultra fun. Pas besoin de parapluie ! Vous allez faire le run avec les cheveux, le visage, les habits et les chaussures mouillés.

Vous avez même le droit de sauter dans les flaques. Ce sera un vrai retour dans l’enfance mais cette fois, il n’y a aucune réprimande ni punition. Si vous n’avez jamais eu l’occasion de jouer sous la pluie, c’est l’occasion rêvée ! Lancez-vous !

Sachez également que pendant le jogging, vous aurez le privilège d’apprécier un joli paysage. Le ciel gris, la nature en éveil, le sol mouillé…, tout cela forme un décor sublime autour de vous. Il est sûr que vous n’avez jamais pris le temps de les observer. Eh bien, c’est le moment idéal de s’y lancer.

Vous allez constater que les temps pluvieux sont tout aussi agréables que les journées ensoleillées. Mais ce qui est encore mieux, c’est que vous aurez la route pour vous tout seul ! Enfin, presque…

Pour finir, faire du jogging sous la pluie est un moyen d’optimiser votre performance. En effet, on a tendance à courir encore plus vite sous l’effet de l’humidité. Pas encore convaincu ? Eh bien, sachez que le risque d’être surpris par la pluie pendant une séance de running existe bel et bien. La météo est parfois capricieuse. Alors, pourquoi ne pas s’entraîner à l’avance ?

Bien s’équiper pour l’aventure

Maintenant, il est temps de parler de la tenue. Il est hors de question de négliger votre apparence. N’oubliez pas que vous pourriez rencontrer d’autres coureurs sur la route ! Ainsi, gardez votre élégance ! Mais il faut aussi souligner qu’il y a un dress-code à respecter. En effet, on ne peut pas porter n’importe quel habit. La première règle qui se pose, c’est de ne pas trop vous couvrir. L’humidité va alourdir vos habits. Cela ne peut que freiner votre rythme et vous incommoder.

L’idéal, c’est de porter des habits dédiés spécialement au jogging sous la pluie. Eh oui, ils existent ! Vous avez le choix entre le T-Shirt technique et la veste de running. Ce genre de vêtement a des fonctions bien précises. Ils peuvent vous maintenir au chaud tout en jouant le rôle de coupe-vent et d’imperméable.

Le choix entre les deux produits est à faire selon l’intensité de la pluie et votre humeur. Mais pour les plus frileux, il vaut mieux éviter le T-Shirt manche courte.

Lors de la sélection de votre vêtement de running, il est tout aussi indispensable de tenir compte de la taille de la capuche et de l’efficacité de son accroche. En négligeant ces petits détails, vous allez nuire à votre confort. Avoir la capuche qui tombe tout le temps et devoir la maintenir avec les mains, ce n’est pas drôle ! Bien entendu, vous pouvez très bien vous passer de ce petit accessoire. De toute façon, vous aurez toujours les cheveux mouillés.

En revanche, il est important de vérifier si l’habit est seulement déperlant ou s’il est réellement imperméable. Pour information, un vêtement déperlant ne peut pas vous garantir une entière protection contre l’humidité. Son niveau d’imperméabilité est limité. Ainsi, il n’est pas très conseillé si la pluie est assez forte.

Attention ! Si la pluie a tendance à s’éterniser, il faudra s’armer d’une casquette dotée d’une visière assez large. Les gouttes d’eau qui tombent sur votre visage risquent de vous aveugler. Cette précaution est aussi à prendre si vous devez courir sous la pluie avec vos lunettes de vue.

Et pour les pieds alors ? En fait, il est plus adéquat de porter une paire de chaussures imperméables et dotées de semelles non glissantes. Mais, ce n’est pas obligatoire surtout si vous allez courir sous la pluie de façon occasionnelle. Un basket confortable avec des chaussettes légères suffit.

La course à pied pour brûler les graisses

Quelques précautions à prendre

Courir sous la pluie ne nécessite aucun savoir-faire particulier. Tout le monde peut s’y lancer. Il suffit d’avoir du courage et de la motivation. Mais pour éviter les mésaventures, quelques petites précautions sont à prendre.

Pour les coureuses et les coureurs ayant des cheveux longs par exemple, le choix de la coiffure est d’une importance capitale. Afin de ne pas avoir à les démêler durant des heures, évitez de les lâcher ou de les attacher en queue de cheval. Quel type de coiffure adopter alors ? Une tresse bien serrée est la plus recommandée. Mais avant cela, pensez à appliquer de l’huile hydratante sur les longueurs. Sachez que l’eau de pluie pourrait les abîmer. L’huile d’argan pourrait faire l’affaire.

Il est tout aussi important de protéger les zones de frottement surtout si vous pensez faire un trajet plutôt long. On cite entre autres les cuisses, les aisselles, les mamelons pour les hommes et les lignes de soutien-gorge pour les femmes.

Comment faire ? Il suffit d’appliquer un produit riche en matière grasse. D’une façon plus pratique, vous devez vous graisser. La vaseline est efficace pour prévenir les irritations de la peau. Mais si possible, essayez de vous procurer un crème anti-frottement. Pensez à en mettre sur vos pieds afin d’éviter la formation d’ampoules, surtout si vous avez la peau fragile.

Qu’est-ce qu’il faut emmener avec soi durant la séance de run mouillé ? En voilà une autre question qui exige une réponse. D’habitude, lorsqu’on fait du jogging, on prend le lecteur mp3 pour écouter de la bonne musique. Mais cette fois, il faut pratiquement le laisser chez vous. Vous allez seulement l’abîmer. En revanche, pensez à porter un peu d’argent ou une carte de crédit ainsi que votre téléphone. Vous pourriez en avoir besoin. Assurez-vous de les ranger dans une poche bien étanche.

Pendant le running, il faut faire preuve de vigilance. Certes, la route est parfois déserte. Mais cela n’est pas certain. Des automobilistes ou des motards inconscients profitent souvent de ce genre d’occasion pour rouler à grande vitesse. Ainsi, essayez de rester bien visible afin d’éviter les accidents. En outre, la prudence est de mise, car les chaussées sont souvent glissantes. Un petit manque d’inattention et vous pourriez glisser et vous fracasser les os.

Que faut-il faire en cas d’orage ? Courir sous la pluie, c’est agréable. Mais quand elle se transforme en un déluge, ce n’est plus drôle. Il faut à tout prix chercher un abri. Vous devez même appeler un proche pour vous récupérer. Sinon, essayez d’arrêter un automobiliste. Si aucune de ces solutions n’est possible, il ne faut pas céder à la panique. Trouvez un endroit sûr, recroquevillez-vous et restez-y jusqu’à ce que la pluie s’arrête. Attention ! Evitez de vous abriter sous un arbre au risque d’être frappé par la foudre.

Le retour à la maison

Savez-vous que courir sous la pluie demande plus d’énergie que de courir sous le soleil ? Le fait de braver le froid et l’humidité tout en faisant attention de ne pas glisser, c’est assez éreintant. Retrouver la chaleur et le confort de sa maison est un immense plaisir. Toutefois, il n’est pas question de laisser la fatigue vous dominer, une fois chez vous.

Il faut se hâter à enlever les habits et les chaussures mouillés. Ensuite, vous devez tout de suite prendre une douche avant de se refroidir. Attention ! L’eau de bain ne doit pas être trop chaude au début, car cela pourrait vous exposer à un choc thermique.

Il faut donner à votre corps endolori par le froid le temps de se réveiller. Augmentez progressivement la température de l’eau. En outre, n’oubliez pas de bien laver et rincer vos cheveux surtout si vous y avez appliqué de l’huile. Utilisez de bons produits de soins pour éviter les casses.

Après cette douche bien chaude er relaxante, il faut également soigner la peau en l’enduisant d’une bonne crème hydratante. Il en est de même en ce qui concerne le visage. Ensuite, enfilez des vêtements chauds. Il ne reste plus qu’à se reposer tout en buvant une bonne tisane.

N’oubliez pas de bien sécher vos chaussures pour qu’elles ne développent pas une odeur désagréable et ne se déforment pas. Il est interdit de les mettre à côté d’une source de chaleur. Il faut qu’elles sèchent à l’air libre. Pensez à enlever la semelle amovible et à mettre des papiers journaux à l’intérieur des chaussures pour accélérer le séchage.

Intéressé par le fitness ou le sport en général? Ne ratez plus rien !

Intéressé par le fitness ou le sport en général? Ne ratez plus rien !

Recevez tous les mois un email contenant l'ensemble de nos nouveaux articles !

You have Successfully Subscribed!