La tendinite est un mal qui est légion chez les sportifs et peut-être plus spécifiquement chez les coureurs à pied. Il s’agit de l’inflammation du tendon d’Achille. Plusieurs causes peuvent être à la base de ce mal dont une sollicitation excessive de ce tendon, un déficit de certains nutriments, une mauvaise hydratation, etc. Il existe toutefois une méthode efficace pour éviter ce problème : le protocole de Stanish.

Zoom sur le protocole Stanich

Le protocole a été mis sur pied par le docteur Stanich, qui était, à priori (je dis bien à priori car il s’avère extrêmement difficile de trouver des informations le concernant sur le web) professeur d’Orthopédie Surgery à Dalhousie University. Il aurait également été médecin-chef de l’équipe du Canada lors des JO d’été, à Los Angeles en 1984 et à nouveau lors des JO de Séoul en 1988. C’est en tout cas ce que de nombreux sites rapportent mais sans la moindre trace officielle. Quoi qu’il en soit, ce protocole a gardé son nom.

A lire en complément : Sport de glisse : quand les deux roues traditionnels ne font plus le poids face aux nouvelles technologies

Il s’agit de séances d’étirements excentriques du mollet afin de se prémunir des tendinites d’Achille. Il s’agit de travailler le couple mollet / tendon d’Achille avec des exercices se déroulant sur plusieurs semaines avec pour chaque séance 4 étapes à réaliser. En premier lieu, il y a l’étirement du triceps, son renforcement, étirement du triceps puis le glaçage. Ce protocole est basé sur le renforcement excentrique du triceps sural. Son but est de permettre à ce que le tendon retrouve une certaine souplesse et force afin de bien se mouvoir.

Le protocole de Stanish, étape par étape :

Première étape : étirement du triceps sural

Il s’agit de vous appuyer contre un mur avec les paumes des mains à plat et les bras tendus. Un pied vers l’avant avec le genou fléchi et l’autre pied vers l’arrière et bien tendu. Il faut descendre le talon au sol afin de bien ressentir la tension du triceps. La personne doit adopter cette position pendant 20 secondes et répéter l’exercice cinq fois. Les deux jambes peuvent être faits simultanément ou l’un après l’autre.

A lire en complément : Comment bien débuter la planche à voile ?

étirement sural, jambe tendue et talon au sol

Deuxième étape : renforcement du triceps

Pour cette deuxième étape, il y a nécessité d’avoir une marche d’escalier à sa disposition. L’avant-pied est posé sur l’extrémité de la marche d’escalier. Il faudra ensuite descendre et monter avec la jambe tendue. Il faudra commencer par les deux jambes puis passer à une seule. Pour une seule jambe, il faudra s’aider de l’autre jambe pour remonter. Pour renforcer l’exercice, porter une charge serait bénéfique. Au cours des séances, il faudra passer progressivement de la vitesse lente à la vitesse moyenne puis une vitesse rapide.

Il est conseillé de réaliser trois séries de 10 répétitions lors d’une séance. Le protocole stipule que la séance n’a été efficace que si de la douleur est ressentie au niveau de la dernière série d’exercices. Si la douleur n’a pas été au rendez-vous, alors la séance n’est pas efficace. Il faudra réajuster et s’appliquer réellement. Si par contre de la douleur a été ressentie avant la troisième série, il faut alors penser à diminuer la charge de travail.

Troisième étape : étirement du triceps

Après chaque séance de renforcement du triceps, réalisez une séance d’étirement terminal du triceps. Pour terminer, passer au glaçage.

Quatrième étape : le glaçage

À la fin de chaque séance, un glaçage de 10 minutes doit être fait. Il consiste à placer de la glace pilée puis emballée dans un sac plastique sur le tendon. Il est important que la glace ne soit pas en contact direct avec la peau du tendon. Il est nécessaire d’avoir un linge ou un bandage qui protège la peau contre les risques de brûlures.

Ce protocole de Stanish, basé sur ces exercices, permet d’obtenir de bons résultats s’ils sont bien réalisés, et ce, pendant le temps imparti. Les activités sportives peuvent toujours avoir lieu pendant le traitement. Toutefois, il faut être très attentif à la survenue d’une quelconque douleur de façon à réduire les entraînements.

A suivre en vidéo